CAMeC, séance d’information et de sensibilisation des acteurs de BTP

 In Actualités CCIB

Suite aux réformes qu’a connu la Chambre du Commerce et d’Industrie du Bénin, le Centre d’Arbitrage de Médiation et de Conciliation (CAMeC), un organe de la chambre consulaire, est entré dans sa phase active de sensibilisation. C’est dans ce cadre qu’il a organisé ce vendredi 28 Février 2020, une séance d’information et de sensibilisation des acteurs du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP) autour du thème : « le CAMeC à l’ère des réformes ».

A l’ouverture de la rencontre, Raymond ADJAKPA ABILE, Secrétaire Général de la chambre consulaire a rappelé la raison d’être de la CCIB, une institution au service des entreprises, et ce, à toutes les étapes de leur vie : naissance, croissance et même dans les moments difficiles. Le Secrétaire Général a souligné à cet effet que le CAMeC agit pour prévenir voire secourir les entreprises dans ces moments difficiles.

Dans son allocution, le Président du CAMeC, Alain AMOUSSOUKPEVI a, quant à lui, insisté sur l’objet du CAMeC, celui de promouvoir les Modes Alternatifs de règlement des Litiges (MARL).

Les participants à cette rencontre ont bénéficié de deux communications.

La première, animée par Maitre Alice CODJIA SOHOUENOU, avocate au barreau du Bénin, a porté sur les avantages et importances des Modes d’Alternatifs de Règlement des Litiges. Selon la conférencière, ce mode de règlement des litiges renferme plusieurs avantages dont : la maîtrise des coûts, la préservation du caractère secret de certains affaires, la pérennisation des relations contractuelles des partenaires, la satisfaction de toutes les parties en litige…

La deuxième communication, portant sur le CAMeC, ses réformes et perspectives a été animée par William SOUROU, Secrétaire Permanent du CAMeC et son assistante Claire AMOUZOU. Après avoir une fois de plus mis l’accent sur l’objet du CAMeC qui est de faciliter le règlement des litiges nées des relations commerciales, les conférenciers ont insisté sur les avantages qu’offre le « nouveau CAMeC » :

-le barème des frais de médiation ou d’arbitrage totalement revu à la baisse :  le nouveau barème a exonéré de tout frais tout litige en médiation dont le montant est inférieur à dix (10) millions de FCFA,

– un nouveau cadre très attrayant et beaucoup plus proche des opérateurs économiques, situé à la Haie-vive dans la rue en face de la pâtisserie « Aux délices, SOPAI »,

– personnel administratif renforcé pour maîtriser le flux des dossiers à recevoir et à instruire.

Le Secrétaire Permanent du CAMeC a également souligné que le Mode de Règlement des Litiges à l’amiable est vivement souhaité pour les entreprises. Il a exhorté les opérateurs économiques à déjà inscrire cette clause compromissoire dans les contrats commerciaux.

C’est avec grande satisfaction des participants que la rencontre a pris fin et une autre annoncée pour le mois de mars.

Cellule Communication CCIB

Recent Posts

Start typing and press Enter to search