Synthèse Café Numérique N°21 de la CCI Bénin sur le Thème : Changer pour la croissance post COVID19

 In Actualités CCIB

Le Café Numérique N°21 organisé par la CCI Bénin recevait vendredi 09 octobre 2020  Gilles ATAYI , Directeur associé de G&A Africa Consulting. Le thème abordé était: ” Changer pour la croissance post COVID19 “.

D’entrée de jeu, le conférencier a invité l’ensemble des Chefs d’Entreprise à prendre des résolutions pour changer. Chacun doit pouvoir dans ses prises de notes mentionner les changements qu’il sait qu’il doit opérer.  Une fois cette prise de notes terminée, il invite à les classer dans trois colonnes. Les changements que l’on doit faire dans la vie pour pouvoir évoluer, grandir et mieux prospérer sont de trois ordres :

  1. les choses qu’on doit arrêter de faire ;
  2. les choses que l’ont fait, mais que l’on doit faire différemment ;
  3. commencer enfin à faire quelque chose que l’on ne faisait pas.

A travers ces préliminaires, M. Gilles ATAYI engage les uns et les autres à décider pour eux-mêmes ce qui est bien en décidant véritablement et en l’appliquant par la suite.

Pour toute communauté, fut-elle une entreprise privée ou un établissement public ou une coopérative agricole ou un conseil d’administration ou une association religieuse, etc…, un élément est fondamental : il s’agit de « la grande performance ». La grande performance est donc possible si dans l’organisation, les uns et les autres sont capables de mobiliser les énergies vers une cause, vers un idéal, vers un but commun. Le succès est donc possible de manière soutenue dans la durée lorsque vous êtes capables, selon les propos du conférencier, de fédérer les capacités en vue d’atteindre un objectif ; et également lorsque vous êtes capables de valoriser le potentiel existant dans l’organisation en sachant quoi prendre dans l’environnement externe. Enfin  le succès est possible lorsque vous êtes capables au sein de l’organisation d’inspirer l changement lorsque cela est nécessaire.  

Toutes ces qualités décrites par M. Gilles ATAYI constituent ce que lui-même a appelé le « leadership » (la capacité de mobilisation des énergies, la capacité de fédération des capacités, la capacité à valoriser et à libérer un potentiel, la capacité à inspirer ou à donner envie que le changement qui est nécessaire puisse arriver).

Poursuivant son exposé, le conférencier fera savoir que la question de leadership et de capacité de changement va au-delà d’une solution technique : c’est une question d’aptitude, de comportement ; c’est la capacité à donner une réponse à une situation. Mieux c’est la capacité à pouvoir anticiper quand les premiers signes sont visibles.

Que faut-il donc faire pour les changements post-CoVid ?

Selon le conférencier, Covid 19 est une phase actuelle des changements qu’il importe de comprendre pour bien absorber le fait que le changement est inhérent à la vie. L’industrie du tourisme, fait constater M. Gilles ATAYI, souffre beaucoup ; tous les métiers à contact (l’hôtellerie, les transports, les loisirs, etc.) sont au ralenti. Conséquemment les usines ne tournent pas beaucoup, la production est limitée, moindre offre de services et de produits, conséquemment une hausse des prix et une perte d’emplois. 

Beaucoup d’états ont proposé des solutions qui selon le conférencier sont juste légères (des aides diverses, des reports de crédits, des crédits à taux bonifié, etc.). Il pense que ce sont des mesures qui ne sont pas suffisamment structurelles.

En citant le Bénin qui a lancé récemment le PERE (le Programme Economique de Résilience des Entreprises) et beaucoup d’autres pays qui ont des programmes similaires, M. Gilles ATAYI trouve que lorsque ces mesures sont proposées, elles ne sont juste qu’esthétiques parce que par exemple la condition pour l’accès à des crédits à taux bonifié sont « un chemin de croix ». Les étapes pour y arriver se révèlent difficiles.

Cependant, le conférencier révèle que pendant cette période de crise sanitaire due à la Covid19, le secteur de l’e-Economie, le secteur de e-Services, les nouvelles technologies, ont commencé à prospérer. Des solutions auxquelles beaucoup ne pensaient pas ont commencé à émerger.

Sur un grand marché en compétition, l’entrepreneur qui peut anticiper est capable de trouver une solution absolument pertinente pour un groupe de consommateurs et prospérer, tandis que tout le monde s’échappe au grand large. C’est en citant ce passage tiré de l’ouvrage : La stratégie de l’océan bleu que le conférencier a exhorté les participants au webinaire à sa lecture.

M. Gilles ATAYI terminera son exposé en citant quelques compétences qui doivent être intégrées dans la ligne de conduite des Chefs d’entreprise : la première compétence est la vision, la deuxième compétence est le courage et le caractère, la troisième compétence est l’intégrité, la quatrième compétence est la capacité technique, la cinquième compétence est l’esprit d’équipe, et la sixième compétence est l’intelligence.   

Les interventions et préoccupations posées par certains ont permis d’enrichir le débat.

Vous pouvez suivre le vidéo intégrale de ce Café Numérique en cliquant sur le lien : https://youtu.be/FiCdwtAnNpg

Cellule de Communication CCI Bénin

Recent Posts

Start typing and press Enter to search