1ère session extraordinaire de l’Assemblée Consulaire : Etude du dossier de transformation institutionnelle du CePEPE et du FONAGA en agences spécialisées de l’institution consulaire

 In Actualités CCIB

Dans la matinée de ce Vendredi 18 Juin 2021, les élus de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin (CCI Bénin) étaient réunis en Assemblée extraordinaire pour une étude du dossier de création des agences du Centre de Promotion et d’Encadrement  des Petites et Moyennes Entreprises (CePEPE) et du Fonds National de Garantie et d’Assistance aux Petites et Moyennes Entreprises (FONAGA).  L’ouverture des travaux a été faite par M. Micaël BASSABI DJARA, Directeur de Cabinet du Ministère de l’Industrie et du Commerce représentant Mme le Ministre de l’Industrie et du Commerce.

Dans son allocution de bienvenue, M. Arnauld AKAKPO, Président de la CCI Bénin, a témoigné sa profonde gratitude et celle de l’Assemblée Consulaire à Mme le Ministre de l’Industrie et du Commerce qui a marqué sa présence à travers la venue de son Directeur du Cabinet pour procéder à l’ouverture des travaux. Elle a également instruit M. Eric Kader GBIAN TABE, Conseiller Technique à la Formalisation des Entreprises, à la Promotion des Organisations Professionnelles et au Suivi des Institutions Consulaires à être présent lors des travaux entre les élus consulaires. Ceci, dira Arnauld AKAKPO, « traduit la manifestation agissante du gouvernement à être aux côtés du secteur privé en générale et aux côtés de l’institution consulaire en particulier ». Le Président de la CCI Bénin dira par ailleurs être reconnaissant pour cette disponibilité permanente affichée par Mme le Ministre, pour son accompagnement constant et son écoute attentive aux préoccupations de la CCI Bénin.

Le CePEPE et le FONAGA, poursuivra le Président de la CCI Bénin, « sont créés à partir des ressources publiques principalement apportées par des partenaires techniques et financiers en soutien aux activités en faveur de la CCI Bénin et opérant sous le statut juridique d’association loi 1901. Ces structures éprouvent des difficultés pour la mise à l’échelle et le financement durable de leurs activités en faveur du secteur privé. Par ailleurs, les PME et PMI éprouvent également des difficultés à accéder à des financements appropriés pour leur développement. Il était donc nécessaire d’opérer une réforme institutionnelle du CePEPE et du FONAGA aux fins de leur mutation en entité opérationnelle autonome de l’institution consulaire ».

Cette réforme, conclut le Président Arnauld AKAKPO, « entre dans le cadre de la poursuite des réformes engagées par le Gouvernement pour un assainissement de l’écosystème des structures d’appui aux entreprises et permettra de créer une véritable synergie pour une plus grande efficacité dans la mise en œuvre au profit du secteur privé des dispositifs d’accès aux services financiers et non financiers ».

Arnauld AKAKPO , Président de la CCI Bénin

A la suite de Arnauld AKAKPO, M. Micaël BASSABI DJARA, Directeur de Cabinet du Ministère de l’Industrie et du Commerce a pris la parole, au nom de Mme la Ministre de l’Industrie et du Commerce pour procéder à l’ouverture de la première session extraordinaire de l’Assemblée Consulaire. Il dira que : « le Gouvernement de son Excellence Patrice Talon s’est fixé comme objectif de procéder à une transformation de l’économie nationale en mettant l’accent entre autre sur la dynamisation des pôles de croissance, de compétitivité, ainsi que la promotion du secteur privé. Ce choix est fondé sur l’amélioration de la productivité du secteur primaire, le développement des activités de transformation misant sur le secteur industriel diversifié et moderne et sur les services intégrant les technologies de l’Information et de la Communication. Aussi le relèvement du niveau du capital humain et la bonne gouvernance économique, administrative et locale. Pour y parvenir et faire du secteur privé l’acteur incontournable et privilégié de cette transformation structurelle de l’économie, il convient de disposer des institutions d’accompagnement, d’appui et d’encadrement des entreprises capables de soutenir l’ambitieux programme de transformation de l’écosystème économique. Cependant, force est de constater un foisonnement de structures dites d’accompagnement des entreprises qui loin d’être complémentaires et profitables pour l’écosystème constitue un véritable frein à l’éclosion, à la rationalisation des ressources, à l’expansion et au rayonnement d’un vivier d’acteurs économiques à fort potentiel inhibant de facto les efforts du gouvernement de transformer l’entrepreneuriat de subsistance en entrepreneuriat de croissance ».  

Micaël BASSABI DJARA poursuivra ses propos en affirmant que face à ce constat, la réaction du gouvernement a été dans un premier temps de procéder à une réforme institutionnelle et organisationnelle de chambres consulaires dont la CCI Bénin pour faire d’elle un centre de service de référence au profit des entreprises. Il s’est donc réjoui de la démarche d’engagement des élus de la CCI Bénin dans le processus de transformation institutionnelle du CePEPE et du FONAGA en agences spécialisées de l’institution consulaire, lequel engagement participe activement à la réalisation de cette stratégie gouvernementale de rationalisation des différents outils et instruments de l’état en soutien à la promotion du secteur privé.

Le Directeur de Cabinet du Ministère de l’Industrie et du Commerce terminera son intervention en faisant comprendre à l’ensemble des élus consulaires que la session d’adoption de l’encrage institutionnel du CePEPE et du FONAGA à la CCI Bénin fait suite aux décisions prises par les membres du Conseil d’Administration des deux structures de leur transformation en agences spécialisées de l’institution consulaire. Cette décision qui confère désormais à la CCI Bénin la tutelle des deux structures renforce davantage la position de l’institution consulaire dans l’écosystème des structures d’accompagnement des entreprises, dans la prise en charge des acteurs économiques en phase d’amorçage, de croissance et de maturité.   

  

Micaël BASSABI DJARA, Directeur de Cabinet du MIC

La poursuite des travaux s’est faite entre le bureau consulaire, les élus consulaires et l’équipe du Secrétariat Général de la CCI Bénin.

M. Raymond ADJAKPA ABILE, Secrétaire Général de l’institution consulaire, a fait une présentation détaillée du dossier à l’ensemble des élus consulaires. Il ressort de ses explications que tenant compte du contexte de réformes en cours au niveau de la CCI Bénin, et afin de créer de véritables synergies pour davantage de bénéfices pour les opérateurs économiques, il conviendrait de revoir le cadre de gouvernance et le schéma institutionnel de ces deux structures que sont le CePEPE et le FONAGA  pour en faire de véritables agences de la CCI Bénin. La restructuration recommandée pour le CePEPE et le FONAGA vise à mieux rationaliser les interventions de l’Etat pour éviter des chevauchements entre les missions de la CCI Bénin, du FONAGA et du CePEPE, et ainsi créer une véritable synergie pour une plus grande efficacité dans la mise en œuvre des dispositifs d’accès aux services financiers et non financiers, au profit du secteur privé.

Le Secrétaire Général de la CCI Bénin a donné les missions de chacune des deux structures pour enfin exposer à l’ensemble des élus consulaires l’avis recherché qui porte sur la décision par l’Assemblée Consulaire de la création des deux agences CePEPE et FONAGA et donner pouvoir au Président de la CCI Bénin pour accomplir les formalités.

Raymond ADJAKPA ABILE, Secrétaire Général de la CCI Bénin

Au terme des travaux, c’est à l’unanimité que les élus consulaires ont approuvé le vote du projet, donnant ainsi plein pouvoir à leur Président pour accomplir les formalités.

Moment de vote lors de l’Assemblée Consulaire extraordinaire

Cellule de Communication CCI Bénin

Recent Posts

Start typing and press Enter to search